La souris qui dévorait les livres, partie 1 de 2

Première partie

Très tôt le matin, alors que la plupart des gens dorment encore dans le village, le lutin Lanky a déjà commencé sa journée de travail. C’est qu’il y a beaucoup à faire dans la grande bibliothèque du Père Noël ! Des piles et des piles de livres doivent être reclassées sur les rayons. Lanky est en compagnie de Tibö, un jeune lutin en période de formation. Lanky lui fait faire le tour de la bibliothèque. Tibö est émerveillé par les lieux.

— Que c’est impressionnant ! dit Tibö. Je n’ai jamais vu autant de livres de toute ma vie !

— Il y a autant de livres dans la bibliothèque du Père Noël qu’il y a d’enfant dans le monde, explique Lanky. C’est dans ces livres que le Père Noël note les détails concernant chaque enfant.

— Cela doit représenter des heures et des heures de travail ! Comment fait-il pour y arriver ? demande Tibö.

— Le Père Noël travaille très fort, mais il peut aussi compter sur l’aide des lutins, répond Lanky. Nous prenons des notes sur le comportement des enfants, nous ajoutons des photos d’eux dans le livre et nous y insérons aussi les lettres et les dessins qu’ils nous envoient.

Lanky s’approche d’une pile de livres haute comme une tour.

— Tu vois cette pile ? Ce sont tous les livres qui ont été mis à jour récemment. Notre tâche est de bien les remettre à leur place sur les rayons. De cette manière, quand un enfant utilisera la console du Père Noël Portable pour entrer en contact avec lui, nous pourrons retrouver rapidement son livre personnalisé.

— Ah oui ! s’exclame Tibö ! Le Père Noël va se servir du livre de l’enfant pour revoir son année avec lui.

— Je suis content de voir que tu comprends bien notre fonctionnement, jeune lutin ! Mettons-nous maintenant au travail. Il y a beaucoup à faire !

Lanky grimpe dans un escabeau et saisit le premier livre au-dessus de la pile. Il lance soudainement un cri.

— Quoi ? Qu’est-ce qui ne va pas, Lanky ? s’inquiète Tibö.

Lanky ne lui répond pas tout de suite et saisit un autre livre.

— Ah non ! Ce n’est pas possible !

Lanky redescend à la hâte avec les deux livres et les montre à Tibö.

— Regarde ! Quelqu’un a grignoté les couvertures des livres ! On ne voit plus le nom des enfants auxquels ils correspondent !

Tibö examine les deux livres. Les couvertures sont marquées de petits trous leur donnant l’allure d’un fromage suisse.

— On dirait qu’une souris s’est attaquée aux livres, constate Tibö.

— Je ne comprends pas, dit Lanky. C’est la première fois que ça arrive. C’est très embêtant. Il faudra les faire réparer pour identifier à quel enfant ils appartiennent.

Très ennuyé, Lanky met les deux livres de côté et commence son travail de classement en compagnie de Tibö. Ils travaillent tout le jour sans s’arrêter jusqu’à ce que le lutin Gordot vienne prendre la relève. C’est lui qui s’occupe de la bibliothèque pendant le quart de nuit. C’est un lutin sympathique, mais toujours un peu endormi. Il est aussi reconnu auprès de ses collègues pour son goût prononcé pour les sucreries. Lanky lui explique le problème que lui et Tibö viennent de rencontrer.

— C’est très important que les livres des enfants restent en bon état, dit Lanky à Gordot.

Garde l’œil ouvert et si tu vois une souris, attrape-la et exige des explications !

— Je garderai l’œil bien ouvert, promet Gordot.

Lanky et Tibö quittent les lieux et se dirigent ensemble vers la cafétéria du village. Tibö se frotte les yeux de fatigue.

— Je ne croyais pas qu’il était si épuisant de travailler dans la grande bibliothèque du Père Noël! dit-il.

— Prenons un repas léger puis allons nous coucher. Nous recommencerons le travail très tôt demain matin, dit Lanky.

Le lit de Tibö est très confortable, mais son sommeil est agité. Il rêve toute la nuit à des centaines de souris qui dévorent les couvertures de livres. Au petit matin, il se lève avec difficulté puis avale lentement un bol de gruau, le visage encore marqué par le sommeil.

Quand Tibö arrive à la bibliothèque, Lanky est déjà là depuis un moment. Il a l’air complètement découragé.

— Regarde, dit-il à Tibö en pointant vers une pile de livres. Cinq autres livres ont été grignotés pendant notre absence !

— Oh non ! s’exclame Tibö. Est-ce que Gordot a vu une souris pendant son quart de nuit ?

— Non. Il dit qu’il n’a rien remarqué d’anormal. Je soupçonne cependant qu’il a fait une sieste pendant ses heures de travail. La souris en a peut-être profité pour manger les livres.

— Mais pourquoi une souris voudrait-elle d’un repas si étrange ? demande Tibö.

— C’est ce que je compte bien apprendre, répond Lanky. Je vais emprunter un des chats qui vivent dans l’étable pour qu’il attrape la souris cette nuit.

— Excellente idée, dit Tibö. Si le lutin Gordot n’a pas réussi à attraper la souris, le chat, lui, saura le faire.

Les deux lutins passent la journée à reclasser les livres. Quand Gordot arrive pour son quart de nuit, Lanky demande à Tibö d’aller chercher un chat dans l’étable abritant les rennes. Tibö choisit un beau gros chat noir qui a une excellente réputation de chasseur de souris.

Tibö a encore de la difficulté à dormir cette nuit-là, car il est trop excité. Est-ce que le chat réussira à attraper la souris dévoreuse de livres ? Finira-t-on par comprendre pourquoi cette rongeuse s’intéresse soudainement aux livres des enfants ? Revenez plus tard pour lire la suite de l’histoire !

×